Le « niet » à Ben Jeddou retarde le nouveau gouvernement ?

Jomaa & Ben Jeddou

Minuit passée, le nouveau (ou ex futur?) chef du gouvernement Mehdi Jemaâ fait son entrée au Palais de Carthage. Sourire trompeur : Rien n’a été conclu! Jemaâ avait fait le déplacement pour seulement annoncer aux Tunisiens l’absence de consensus au sujet de sa liste gouvernementale. « Il y a eu des discussions au sujet du ministère de l’Intérieur », déclare-t-il, sans surprise. L’information circulait en effet depuis un bon bout de temps, et cela semblait prévisible. « Le dialogue continue et nous sommes encore à la recherche du consensus », ajoute-t-il.

Pour ce qui est de son avenir après cet échec conséquence de son refus de remplacer l’actuel ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, Mehdi Jemaa a précisé que « le président de la République effectuera de nouvelles consultations et il sera, à leur issue, décidé soit de son maintien en tant que chef du gouvernement ou du choix d’une autre personnalité ».

Porte-parole de la présidence de la République, Adnène Mnassar a, également, indiqué que ça sera désormais au président provisoire de la République, Moncef Marzouki, de mener les consultations nécessaires afin de décider de la personnalité qui sera chargée de former un nouveau gouvernement.

K.A.

Commentaires:

Commentez...