Slim Chiboub nie toute relation avec la police parallèle au sein du MI

Interview Slim Chiboub, Attounissia TV, 26 novembre 2012Dans ses réponses aux questions qui lui ont été posées, hier, par les députés à l’ANC, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, a confirmé l’existence de manigances au sein de son département et a fait allusion à d’éventuelles implications des familles Chiboub et Trabelsi.

En d’autres termes, il ne nie pas l’existence d’une police parallèle au service de la contre-révolution alors que l’opposition en impute la responsabilité à des éléments pro-islamistes et membres au sein du pouvoir.

En réplique à ces accusations, Slim Chiboub est intervenu, ce matin, sur les ondes de la radio Shems FM pour démentir l’information. Il a débuté son droit de réponse en exprimant ses respects au ministre de l’Intérieur qu’il prétend connaître depuis qu’il était juge d’instruction puis procureur de la République et auquel il reconnaît l’intégrité, la probité et bien d’autres qualités humaines. Seulement, poursuit-il, il a raté le coche en invoquant des relations entre les Chiboub et des milieux dans la sécurité.

Cette allusion laisse supposer que Slim Chiboub assume une part de responsabilité dans l’assassinat commis sur la personne de feu Mohamed Brahmi et dans tout assassinat politique pouvant être commis à l’avenir.

Slim Chiboub a précisé, toutefois que depuis qu’il a quitté la Tunisie, il n’a plus aucun lien avec les milieux politiques et sportifs. Il a conclu en appelant le ministre de l’Intérieur à citer des noms et à apporter des preuves à travers n’importe quel acte suspect démontrant qu’il est à l’origine des manœuvres qui auraient facilité ou conduit aux crimes terroristes commis en Tunisie.

Rappelons qu’hier, lors de la séance plénière de l’Assemblée Constituante, le ministre de l’Intérieur, a reconnu l’existence d’un circuit parallèle au sein de son ministère et avoué que ce circuit est composé de cadres ayant des relations avec certains partis politiques et avec la famille du président déchu Ben Ali. Il a aussi ajouté que ce circuit est responsable de la publication de certains documents secrets du ministère.

Commentaires:

Commentez...