(Màj) – Tahar Ben Hassine et Walid Zarrouk interpellés, Zied El Heni accusé, les vagues d’arrestation inquiètent

Taher Ben Hassine, Walid Zarrouk et Zied Heni
Taher Ben Hassine, Walid Zarrouk et Zied El Heni dans le collimateur de la justice

Tahar Ben Hassine, arrêté par la brigade anti-criminelle et placé en garde à vue ; Walid Zarrouk visé par un mandat de dépôt et Zied El Heni convoqué par la justice en tant qu’accusé. Trois personnes qui ont en commun, le fait d’avoir fourré leur nez dans cette affaire de police parallèle au sein du ministère Intérieur. Ces trois personnes sont aujourd’hui dans le collimateur de la justice.

Tahar Ben Hassine, le directeur de la chaîne El Hiwar Ettounsi et membre du comité exécutif élargi de Nidaa Tounes, a été arrêté aujourd’hui par la brigade anti-criminelle sur ordre du ministère public et placé en garde à vue pour trois jours a déclaré le porte-parole de Nidaa Tounes, Lazhar Akremi, à Assabah News.

Selon lui, Tahar Ben Hassine fait l’objet de deux plaintes, l’une pour appel à la désobéissance civile et l’autre pour corruption d’agents de l’ordre en vue d’obtenir des informations sur la « police parallèle ».

Le journaliste Zied El Heni, quant à lui, a reçu aujourd’hui, une convocation de la part du juge d’instruction de la 10ème chambre du tribunal de première instance de Tunis afin de se présenter, le vendredi 13 septembre à 10 heures… en tant qu’accusé, d’après le fac-similé de la convocation, publié par l’intéressé sur sa page Facebook.

Zied El Heni est connu pour ses critiques acerbes envers le gouvernement et pour avoir révélé très tôt l’existence d’un appareil sécuritaire parallèle au sein du ministère de l’Intérieur.

Convocation Zied El Heni (photo P. Facebook Heni)

Pour rester dans l’appareil sécuritaire parallèle, un mandat de dépôt a été émis, également ce matin, par le juge d’instruction du 4ème bureau du tribunal de Tunis, contre le secrétaire général du Syndicat des prisons, Walid Zarrouk, à qui on reproche d’avoir publié, le 30 juillet dernier, une liste de noms de responsables sécuritaires, qui appartiendraient, selon lui, à un appareil sécuritaire parallèle.

Ces trois faits marquants, enregistrés lors de la seule journée d’aujourd’hui, n’ont pas manquer d’inquiéter les internautes qui s’interrogent sur cette vague d’arrestations sans précédent et touchant de surcroit deux journalistes dont un membre du comité exécutif de Nidaa Tounes !

—————————-

Mise à jour @19h30 : Le juge d’instruction du tribunal de première instance a ordonné la libération provisoire de Tahar Ben Hassine. Ce dernier comparaîtra après-demain devant le tribunal pour l’affaire de « l’appel à la désobéissance civile ».

Tweets, arrestations, 09-09-13

Commentaires:

Commentez...