Deux rappeurs agressés par la police dans l’enceinte du festival de Hammamet

Weld El 15 en comapgnie de Emine MtiraouiSelon Amine Mtiraoui le journaliste-reporter de Nawaat ainsi que le témoignage de plusieurs présents sur place, les rappeurs Weld el 15 et Klay BBJ auraient fait l’objet hier soir en fin de concert d’un assaut de la part de certains policiers.

Ces derniers mécontents du contenu de leurs chansons les auraient pourchassé de la scène du festival d’Hammamet jusqu’à dans la loge des artistes pour les violenter et procéder à leur arrestation ainsi que quelques personnes les accompagnant.

Finalement relâchés, les rappeurs Weld el15 et Klay BBJ auraient donc subi une bastonnade en bonne due et forme dans un des hauts lieux de la culture tunisienne. Indépendamment du contenu de leurs chansons, on peut se demander quand est-ce que cette impunité de certains éléments censés faire respecter la loi va-t-elle finir ?

En effet, si d’aventure les paroles des chansons s’avèrent être attenter aux bonnes mœurs ou à l’ordre public (concept dangereux en matière criminelle par son caractère très vague mais malheureusement en vigueur dans notre loi pénale), nos « honorables » représentants de la loi n’avaient-ils pas d’autres moyens autrement plus conformes aux procédures légales pour faire respecter cette dernière ?

Enfin, même du temps de la dictature, jamais un tel scénario ne s’est produit, imaginez donc, un assaut des forces de l’ordre contre des artistes dans un espace culturel du rang du festival de Hammamet !? C’est tout simplement du jamais vu dans les annales des représentations culturelles…

Espérons que les autorités judiciaires mettront autant de zèle dans la poursuite et la sanction des auteurs de ces violences que celle dont elles ont fait preuve dans le cas du ministre de la Culture victime d’un jet d’œuf.

Crédit photo No Passaran Production

Commentaires:

Commentez...