Après un recours en grâce refusé #FreeJabeur se réorganise

Jabeur Mejri - photo (rfi.fr)Le Comité de Soutien à « Jabeur Mejri » compte bien mettre la pression sur les autorités en médiatisant à outrance les actions lancées dans le but de libérer Jabeur Mejri, condamné à 7 ans et demi de prison pour avoir diffusé des caricatures sur Facebook.

Le Comité de Soutien organise, dans ce cadre, une conférence de presse, vendredi 23 août au syndicat des journalistes au cours de laquelle la situation de Jabeur Mejri, les actions en cours auprès de la présidence de la République mais aussi du grand public, des organisations non gouvernementales et des formations politiques, seront exposées aux médias, d’après un communiqué de #FreeJabeur.

Le comité rappelle que Jabeur Mejri, incarcéré depuis plus d’un an et demi, demeure le premier prisonnier d’opinion (condamné à 7 ans et demi d’emprisonnement) et précise que la famille de Jabeur Mejri, accompagnée du Comité de Soutien a été reçue à plusieurs reprises par des conseillers de la présidence de la République dans le contexte des grâces présidentielles accordées pour le 25 juillet et pour la fête de l’Aïd. Et malgré des messages positifs et porteurs d’espoir pour la famille et les amis de Jabeur, aucune grâce présidentielle ne lui a été accordée, regrette le Comité.

Rappelons que dans cette affaire, Jabeur Mejri et Ghazi Béji ont été condamnés à 7 ans et demi de prison et 1200 dinars d’amendes pour avoir publié et diffusé des écrits susceptibles de troubler l’ordre public et pour offense et outrage aux bonnes mœurs. Les deux accusés ont été condamnés, le 28 mars 2012 et si Jabeur Mejri est actuellement en prison, Ghazi Beji, est, quant à lui, aujourd’hui exilé en France.

Commentaires:

Commentez...