Comment twitter suit la crise politique en Tunisie ?

La communauté de twitter en Tunisie regarde avec beaucoup d’inquiétude ce qui se passe dans le pays en ce moment. Le volume de tweets a pratiquement doublé depuis le 25 juillet dernier. La courbe suivante montre l’évolution du nombre de tweets par jour dans la seconde moitié du mois de juillet (cliquez sur la courbe pour agrandir).

chart9

Les tweeples tunisiens utilisent twitter pour échanger des idées, des liens et des images. Il est également utilisé pour mobiliser les gens pour des causes politiques ou pour des mouvements de protestation. Plusieurs politiciens tunisiens disposent d’un compte twitter comme Karima Souid, Mabrouka Mbarek, Yousra Ghannouchi et Oussama Al Saghir. Les tweeples en profitent pour passer des messages et communiquer entre eux.

@yusraghkh your fav was cute anyway… You should spend some time in Tunisia, you would understand better your country and your people – @meryemmarzouki

Lors des premiers jours du sit-in à Bardo, les tweeples présents sur place ont échangé des informations aidant à trouver un accès non fermé par les policiers ou à éviter des endroits où il y a des risques de violences policières.

Ça dégénère. Jets de pierres. Gaz lacrymogènes. #Bardo – @Ochlocratie

Twitter a été également utilisé afin de vérifier la véracité de quelques informations. A chaque fois, qu’il y a un événement, il y a toujours un tweeple sur place ou ayant trouvé l’information dans un média crédible ou auprès d’une source officielle. Le meilleur exemple qu’on peut donner est la couverture des violences qui ont eu lieu à Gafsa la nuit du 26 au 27 Juillet 2013.

Mohamed mefti de la jabha est décédé d’après fehem boukaddous#gafsa – @myriammeziou

En termes de contenu, l’actualité politique domine les discussions. Nous avons calculé les termes (#hashtag) les plus fréquents. Les dix premiers sont en relation avec la situation politique en Tunisie.

chart1

Le graphique suivant montre les 5 hashtags les plus fréquents pour chaque journée du 25 au 30 Juillet 2013. Ces graphiques donnent une idée claire sur l’évolution de l’actualité de la semaine. Tout commence par l’assassinat de Mohamed Brahmi par une arme qui n’est autre que celle qui a été utilisée pour assassiner Chokri Belaïd.

URGENT ALERTE #Tunisie assassinat par balle dans son domicile Ahmed Brahmi ex chef du partie du peuple source radios tunisiennes – @salamboo

Cet assassinat a déclenché une vague de protestations dont les plus violentes à Gafsa ont coûté la vie à Mohamed El Mufti. Depuis le 27 Juillet, les yeux des Tunisiens sont braqués sur le Bardo qui accueille des milliers de manifestants et des dizaines de députés de l’Assemblée Constituante (#tnac) venus manifester contre et pour l’actuel gouvernement d’Ennahdha. Un événement tragique à eu lieu à Chaambi le 29 Juillet: huit membres des forces spéciales ont été tués lors d’une embuscade orchestré par des terroristes.

everyday

Cette étude a été faite à partir de 41421 tweets issus de 194 tweeples pendant la période du 25 au 31 Juillet 2013.

Commentaires:

Commentez...