Des charges abandonnées contre Amina, mais le procureur de la République fait appel

Amina (photo marianne)Dans une intervention aujourd’hui sur les ondes de la radio Shems FM, l’avocat d’Amina Sboui, Ghazi Mrabet, a apporté quelques précisions quant au procès de celle qui est désormais plus connue sous son nom d’emprunt Amina Tyler, Femen tunisienne détenue en prison depuis le 19 mai.

Sur les trois charges qui pesaient contre sa cliente, une seule a été maintenue par le tribunal de première instance de Kairouan, celle de la profanation de cimetière alors que les autres charges ont été abandonnées pour manque de preuves.

Toutefois, l’affaire d’Amina pourrait bien, encore une fois rebondir suite au transfert du dossier vers la cour d’appel de Sousse suite à l’appel du verdict effectué par le procureur de la république.

Condamnée en première instance à une amende de 300 dinars pour port illégal de bombe paralysante, Amina Sboui connaît déjà la cour d’appel de Sousse pour y avoir assisté au rejet de son appel concernant ce jugement prononcé le 30 mai dernier par le tribunal de première instance de Kairouan.

Elle restait sous le coup d’un mandat de dépôt selon lequel elle est accusée de conduite contraire aux bonnes mœurs et d’avoir taggué le muret d’un cimetière à Kairouan.

Avant-hier, la bloggeuse Lina Ben Mhenni, a affirmé que de nouveaux chefs d’inculpation suite à de nouvelles accusations contre Amina Sboui, soupçonnée d’agression d’un fonctionnaire de prison et d’atteinte aux bonnes mœurs.

Commentaires: