Mais où est donc Mme Badi ?

sihem-badiDepuis l’affaire du viol de la petite fille de trois ans dans un jardin d’enfants, et surtout après la signature de la motion de censure contre elle, Mme Sihem Badi, ministre de la Femme et des affaires de la famille a disparu de la scène médiatique.

Elle ne s’est manifestée que pour « aggraver son cas » avec la lettre teintée de menaces envoyée à la députée de l’Assemblée Constituante Najla Bouriel.

Mais voilà qu’une occasion en or s’est présentée à Mme la ministre pour se « racheter », et prouver à tous qu’elle joue bien le rôle qui lui incombe de protéger l’enfance et les enfants.

En effet, lors des différentes manifestations qui ont marqué la commémoration de la fête des martyrs, le 9 avril dernier, un groupe d’enfants a été instrumentalisé par les partisans des mouvances islamistes. Des enfants accoutrés en petits terroristes en herbe, kalachnikov en plastique et sabres en bois à l’appui, ont été aperçus sur l’estrade montée pour l’occasion par le parti Ennahdha, scandant des appels au djihad et des slogans le moins qu’on puisse dire violents.

Mme Badi aurait pu se saisir de l’affaire, et montrer qu’elle se préoccupait de tels agissements et les condamnait ! Mais non, Mme Badi a encore préféré briller pas son silence approbateur et faire dans le laxisme dont elle nous a toujours habitué. Aucun communiqué, aucune déclaration n’est sortie des bureaux du ministère.

Les photos de ces enfants avaient pourtant fait le tour de la toile et des médias tunisiens, soulevant l’indignation d’une grande partie de l’opinion publique, mais encore une fois, Mme Badi a fait comme si elle n’avait rien vu, abandonnant ainsi à leur sort ces enfants aux mains de parents inconscients du danger qu’ils leur font subir, et démontrant par la même que la motion de censure contre elle est bel et bien méritée.

A moins que Sihem Badi, sous la menace d’une motion de censure, ne se prépare déjà à son « audition », probablement mardi prochain, puisqu’elle a été appelé à assister à la séance plénière de l’Assemblée Constituante pour répondre aux interrogations des députés, comme le rapporte Mosaique FM.

Commentaires:

Commentez...