L’affaire Kazdaghli reportée au 3 janvier 2013

La chambre correctionnelle du tribunal de première instance de La Manouba a décidé, à la demande du comité de défense, de reporter de nouveau l’examen de l’affaire du doyen de la Faculté des lettres, des arts et des humanités, Habib Kazdaghli, au 3 janvier 2013, rapporte l’agence TAP.

Rappelons que Habib Kazdaghli a d’abord été accusé d’avoir agressé une étudiante portant le niqab alors même que c’est elle qui a fait irruption dans son bureau se permettant de le saccager. Contre toute attente, le parquet a requalifié les faits reprochés au doyen en « acte de violence commis par un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions ». Cette aggravation du chef d’inculpation est passible d’une peine de cinq ans de détention.

Ce procès a suscité une vive indignation auprès des universitaires, de la société civile, et un comité de soutien s’est vite constitué comprenant des personnalités politiques, des défenseurs des droits de l’homme, et des universitaires tunisiens et étrangers.

Commentaires:

Commentez...