Opinion – Don Marzouki … a une lubie… Se battre en Syrie !

Notre président provisoire et illusoire et sans aucun pouvoir, veut saper ce qui reste de notre crédibilité auprès des nations.

Notre président commandant-chef des forces armées veut envoyer des Tunisiens se battre en Syrie et par la même occasion régler ainsi plusieurs problèmes pendants :

  • Prouver son obédience inébranlable au Cheikh Hamad ben Khalifa al-thani, le Qatari qui veut la peau de Bachar el Assad et se faire une place dans le paysage musulman qui le nanifie !
  • La solution inespérée pour les chômeurs, se battre et mourir.
  • Et enfin déclencher une guerre, pour nourrir sa mégalomanie.

Monsieur le président, on vous a donné si peu de prérogatives, que vous voulez user, de la plus létale de toutes, pour prouver votre existencesur la scène internationale, puisque la nationale vous tire dans les pattes.

Tirer des plans sur la comète semble être de plus en plus votre seule fonction à la tête de la Tunisie on compatit… Si… Si …On compatit. D’ailleurs, vous avez perdu de vue nos frontières et qui sont loin d’être sécurisées. Comptoir du trafic d’armes, mais attention… Institualisé !

Monsieur Marzouki enfermé dans votre bulle du pouvoir (déjà !), vous ignorez ou vous faites semblant d’ignorer que nos problèmes internes, inhérents à la machine de l’État qui coince et bloque font de nous des sujets soumis aux sans foi ni loi. Et que la paupérisation des Tunisiens est florissante non seulement économiquement parlant, mais pire… la paupérisation intellectuelle ravage notre société et la déshonore !

Mais, vous voulez nous entrainer dans une guerre que même les États-Unis ont refusé d’entreprendre unilatéralement et ont rejeté l’alternative de faire cavalier seul dans ce conflit, sans l’aval de l’ONU. Oui puisque notre armada de guerre dépasse de loin celle des Américains ! Absolument, vous avez raison ! Nous, on vaincra en Syrie !

Lors de votre visite en France, vous avez été reçu par le ministre de l’Artisanat. En Égypte par le ministre de l’Électricité. En Éthiopie par le ministre de l’Agriculture. On comprend dès lors qu’à New York, le siège des Nations unies, les bords de l’East River… Vous ont fait perdre ce qui restait de votre tête et vous n’avez reculé devant rien pour faire briller votre infatuation, allant jusqu’à prôner la guerre au lieu de la paix. Voilà bientôt un an que vous avez usurpé, une fonction qui ne vous revenait d’aucun droit légitime, et cela ne suscite en vous, aucun scrupule ! Non Monsieur, vous n’êtes pas le président légitime de la Tunisie. Vous êtes loin de nous représenter.

C’est indigne et indécent de le penser. Vous avez été élu avec 7000 voix en tant que constituant et non en tant que président.

Wake up Monsieur !

Commentaires:

Commentez...