Retour du Peace Corps en Tunisie : une opportunité pour les jeunes, les ruraux et tous les étudiants et lycéens en anglais

Aaron Williams, directeur du Corps de la Paix américain est actuellement en Tunisie pour une visite de travail.

Cette visite intervient alors que la Tunisie célèbre le cinquantième anniversaire de la présence du Peace Corps parmi nous.

De plus, les programmes de cette organisation, suspendus depuis 1996, reprendront incessamment avec l’arrivée d’un premier groupe de volontaires en août 2012.

Spécialisé dans le partenariat pour le développement et l’échange de compétences, le US Peace Corps a été fondé en 1961 par le président John Kennedy.

Depuis, cette organisation a affirmé sa présence dans de nombreux pays, dont la Tunisie.

Dans notre pays, les programmes du Peace Corps ont ciblé la santé, la jeunesse, l’architecture et l’enseignement de l’anglais.

Depuis 1962, des volontaires du Corps de la Paix américain ont contribué dans ces domaines et vont reprendre leurs activités dès août prochain.

En ce sens, la visite de Aaron Williams devrait déblayer le terrain et engager le travail de planification à moyen terme.

Par ailleurs, Aaron Williams rencontrera des anciens volontaires du Peace Corps établis en Tunisie ou actuellement en visite d’étude et de redécouverte de notre pays.

Notons que l’ambassadeur US à Tunis, Gordon Gray, a beaucoup œuvré pour ce retour du Peace Corps.

Notons également qu’une initiative tunisienne vient de voir le jour sous la forme de « Tunisia Friends of the US Peace Corps » qui a pour objectif de soutenir les nouveaux volontaires du Corps de la Paix.

Enfin, Aaron Williams, directeur du Corps de la Paix, est lui-même un ancien volontaire. Il a servi de 1967 à 1970 en République Dominicaine dans le domaine de la formation des enseignants en milieu rural. Né à Chicago, Aaron Williams a ensuite mené sa carrière entre le Peace Corps et l’agence de développement US Aid dont il a été le directeur en Afrique du Sud lors de la transition. À ce titre, il a dirigé un programme de soutien à ce pays, du temps de la présidence Mandela, avec un budget d’un milliard de dollars. Nommé à la tête du Peace Corps par Barack Obama en août 2009, Aaron Williams a en outre à son actif une importante expérience en matière de soutien à la jeunesse et au monde rural.

En ce sens, le retour du Corps de la Paix en Tunisie annonce de nouvelles opportunités dans ces domaines et celui de l’enseignement de l’anglais.

Commentaires:

Commentez...