Ministère des Droits de l’Homme dites-vous ?

Une semaine après avoir été agressés au sein du ministère des Droits de l’Homme, des blessés de la révolution, des membres de leurs familles et des militants, venus soutenir leur cause, ont été de nouveau tabassés, aujourd’hui, alors qu’ils protestaient devant le même ministère.

Divers témoignages, notamment sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, dénoncent la présence de centaines de policiers devant les portes du ministère et le traitement « de faveur » accordé par ces derniers au manifestants. Les policiers ont usé de matraques, de coups de pieds et de gaz lacrymogène.

Lotfi Jelassi, trésorier de l’association des blessés de la révolution, a dénoncé, dans une vidéo signée Mosaique FM, la violence avec laquelle les personnes présentes devant le ministère ont été agressées. M. Jelassi a évoqué aussi les arrestations arbitraires de ceux qui sont venus soutenir la cause des blessés de la révolution, à l’instar de Meriem Mnawer, du Parti Tunisien, et de Slaheddine Kchok, président du Parti Pirate.

Sur une autre vidéo, la femme et la mère de deux martyrs de la révolution racontent ce qui leur est arrivé devant le siège du ministère. Des témoignages à nous donner la chair de poule.

En fin d’après-midi, certains membres de l’AC ont rendu visite aux victimes de la barbarie des policiers aujourd’hui devant le ministère, à l’hôpital Charles-Nicolle et ont affiché leur soutien aux demandes des blessés de la révolution.

Pendant ce temps-là, sur sa page Facebook, le ministère des Droits de l’homme publiait la photo d’un homme se tenant la tête, qui saignait, avec le commentaire suivant « Des citoyens ont manifesté aujourd’hui devant le ministère, dont certains ont jeté des pierres sur le bâtiment dudit ministère. Voici une photo d’un des policiers agressés… ». Aucun mot sur les blessés de la révolution. Comme si ces citoyens manifestaient simplement « pour le plaisir ». Aucune allusion aux agressions policières. Comme si rien de grave ne s’était passé… Ministère des Droits de l’Homme dites-vous ?

Commentaires:

Commentez...