Misogynie ou application de la loi islamique sur l’héritage ?

Cette information qui circule depuis quelques jours et selon laquelle les martyrs femmes de la révolution ont reçu la moitié de la somme de dédommagement est tout simplement scandaleuse !! Je ne sais sur quelle base cette discrimination a été faite, et selon quelle logique !! Parce qu’un mort pour la patrie est un mort, homme ou femme, cela ne change rien !! Les dédommagements de l’état envers les martyrs de la révolution ne sont pas un héritage qui doit respecter les lois de l’islam. Ces femmes étaient des citoyennes tunisiennes. Elles sont mortes pour la Tunisie !!

Madame Saloua Charfi , professeure de communication politique à l’I.P.S.I et à l’université de la Manouba, dans le numéro 6 du magazine « Opinion » spécial femmes, s’est indignée « […] chez nous la femme hérite toujours moins que l’homme, au point que les filles tuées au cours de la révolution ont reçu la moitié du dédommagement prévu pour les hommes. C’est une honte pour la Tunisie postrévolutionnaire. Il faut également prévoir une loi ou même un principe constitutionnel qui interdise tout acte , toute parole ou toute image dégradante pour les femmes. J’aimerais bien disposer de moyens juridiques pour pouvoir porter plainte contre ceux qui traitent les femmes de « awra »; c’est une insulte adressée à ma propre personne en tant que femme ».

Alors, s’agit-il d’une misogynie pratiquée à l’égard les femmes ou une volonté de consacrer les percepts des lois de l’héritage, sujet à polémique qui a longtemps enflammé les débats entre ceux qui aspiraient à un partage égal de l’héritage et ceux qui s’opposent farouchement à eux ?

Ces femmes qui se sont battues à pied d’égalité lors de la révolution, ces femmes qui ont été abattues par des balles, sont aujourd’hui doublement humiliées par cette mesure injuste !!

Cette mesure, si elle s’avère vraie, est une grave atteinte aux acquis de la femme tunisienne, une insulte faite à son intelligence, une honte pour la Tunisie post révolutionnaire !! Aux instances judiciaires et à la société civile de jouer leur rôle pour dénoncer cette mesure et pour obtenir réparation!!

Commentaires:

Commentez...