Interdiction de voyage : retour à la case « justice » pour Hédi Jilani ?

Hédi Jilani, ancien président de l’Union tunisienne de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) a été interdit de voyage le10 août par le juge d’instruction près du tribunal de première instance de Tunis.

Le principal chef d’inculpation qui ferait partie du dossier instruit contre Jilani serait en rapport avec des abus de pouvoir du temps où il était à la tête de la centrale patronale. Il serait incessamment convoqué par le juge pour être entendu à propos de l’accusation sus-mentionnée.

Notant que le lendemain du 14 janvier, Hédi Jilani avait fait l’objet d’un jugement concernant l’assignation d’un administrateur judiciaire de ses biens. Il avait gagné son procès et retrouvé la liberté de gérer son patrimoine.

Cette fois, il semblerait que l’affaire soit plus corsée, elle émanerait du nouveau bureau exécutif de l’UTICA qui a saisi la justice concernant des affaires d’abus de pouvoir et d’enrichissement illicite concernant principalement Jilani et certains membres de l’ancienne équipe dirigeante.

Révélée par la radio Mosaique FM tard dans la soirée d’hier, l’info a pris de court certains médias notamment des sites électroniques spécialisés qui, en temps normal, répercutent de telles révélations au quart de tour !

Commentaires:

Commentez...