Anonymous frappe au Yémen

Le groupe de cyber-militants Anonymous vient de frapper dans un nouveau pays arabe. Après la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte, c’est autour du Yémen d’être la cible des attaques d’Anonymous.

Plus tôt cette semaine, Anonymous avait lancé plusieurs attaques en Egypte, notamment sur le site du Ministère de l’Information et sur la page du parti de président Hosni Moubarak. Aujourd’hui, c’est le régime yéménite qui est visé.

En effet, le site du président du Yémen, Ali Abdullah Saleh a été mis hors-service ce matin selon la BBC. Une attaque qui sera suivie de beaucoup autres selon Anonymous.

Rappelons tout de même que ces attaques DDoS sont illégales et sont passibles de 10 ans de prison. Ce qui n’empêche néanmoins pas Anonymous de continuer de défendre les libertés sur internet, à sa méthode.

Avec la révolution réussie dans nos contrées et celle qui gronde au Yemen et en Egypte, on attend celle de nos voisins algériens…

Commentaires:

Commentez...