Gabes : Le sit-in El Soumoud 2 durcit le ton !

Pour la huitième journée consécutive, les chômeurs de Gabès continuent de bloquer tous les points menant au Groupe chimique, exigeant l’application des accords précédents du gouvernement, considérant qu’il s’agit de leur « droit légitime », selon les déclarations du chef de la coordination du sit-in El Soumoud 2, Karim Ghuoma.

Les protestataires refusent de politiser leurs revendications ou de les exploiter, a-t-il déclaré, ce vendredi 20 novembre 2020 sur les ondes de la radio Mosaique fm, ajoutant qu’ils n’abandonneront pas ce sit-in et que le gouvernement est tenu de traiter toutes les parties de la même manière, indiquant que l’Etat enregistrera des pertes si ce sit-in se poursuit.

Il convient de rappeler dans ce sens que le dénouement de la crise d’El Kamour a certes répondu aux attentes des habitants de Tataouine, mais il a ouvert la porte à d’autres crises sociales dans différentes régions.

A Gabes, ples jeunes protestataires ont entamé, depuis vendredi 13 novembre leur sit-in ouvert dans les sites de production du Groupe Chimique Tunisiens à Gabes.

Le personnel de cette société a été empêché de regagner les sites de production et les locaux du GCT par les protestataires qui revendiquent l’emploi et l’amélioration de leurs conditions sociales.

Ces protestataires revendiquent en effet la création de postes d’emploi dans le GCT mais aussi dans les sociétés de l’Environnement.

Après avoir traité le dossier d’El-Kamour, le chef du gouvernement avait promis d’adopter la même approche avec les autres gouvernorats.  Le suivi et l’approche adoptées dans ce dossier devraient désormais être étendues à d’autres gouvernorats, avait-il annoncé.

Un accord avait finalement été trouvé entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour permettant ainsi de mettre fin à des mois de blocage, de protestations et d’arrêt de production.

Commentaires:

Commentez...