Nostalgies : L’avenue au temps du va-et-vient

On l’avait oublié ce look nonchalant de l’avenue Bourguiba à l’époque où elle se prêtait encore à la promenade.

La coutume voulait alors que les promeneurs déambulent de la statue d’Ibn Khaldoun à celle de Bourguiba.

On flânait alors entre les stands des fleuristes et les kiosques à journaux tous disparus de nos jours.

Les promeneurs étaient nombreux et l’atmosphère toujours bon enfants sur le Cours des ficus centenaires.

Commentaires:

Commentez...