Lifestyle : « Kémiahood » pour sortir de la morosité

« Kémiahood », c’est la kémia de nos apéritifs qui passe en mode arts plastiques.

Il fallait un concept qui conjugue peinture et art culinaire pour détendre un peu une atmosphère plutôt morose.

Avec une collection de tableaux aux couleurs vives et de petits formats, l’artiste Olga Malakhova investit les cimaises de la Cacciola.

Omar Lasram ouvre ainsi son oasis du goût aux artistes et propose une exposition des plus originales.

Légère comme un apéritif, savoureuse comme une tranche de boutargue, la collection d’Olga Malakhova est placée sous le signe de la kémia.

On y retrouve tout ce qui fait le « kif » à la tunisienne entre boukha bien frappée et raviers débordant de kémia.

Une belle initiative de la Cacciola qui démontre ainsi qu’une épicerie fine peut aussi être un espace d’art et de culture.

L’exposition est d’ores et déjà visible.

Commentaires:

Commentez...