La Tunisie commémore le 57e anniversaire de l’évacuation

La Tunisie commémore, ce jeudi 15 octobre 2020, le 57ème anniversaire de l’évacuation de Bizerte, célébrant le départ du dernier soldat français du territoire tunisien.

Le protectorat français ayant commencé le 12 mai 1881 et débouché sur l’indépendance de la Tunisie le 20 mars 1956, les troupes françaises n’avaient pas pour autant été évacuées.

La bataille de l’Évacuation a démarré le 8 février 1958, lorsque les troupes françaises ont pris d’assaut le village de Sakiet Sidi Youssef, sur la frontière tuniso-algérienne faisant des dizaines de martyrs tunisiens et algériens.

Après ce massacre à Sakiet Sidi Youssef, le gouvernement tunisien décide alors d’entamer des négociations avec la France dans le but d’évacuer le reste des troupes françaises encore postés à Bizerte.

Durant l’été 1961, le sort de la base navale militaire de Bizerte restée aux mains des Français va être la source de tensions diplomatiques entre la Tunisie et la France qui vont tourner à l’affrontement militaire lors des journées du 19 au 22 juillet.

Le conflit tourne rapidement à l’avantage des forces françaises et l’utilisation de volontaires sans formation militaire se traduit par un nombre important de victimes civiles.

Le 23 juillet, un cessez-le-feu est enfin décidé entre les deux pays et la France a fini par rapatrier ses troupes et par évacuer sa base maritime de Bizerte, le 15 octobre 1963.

Kais Saied se rend à Bizerte

A cette occasion, le président de la République, Kais Saied s’est rendu, aujourd’hui à Bizerte, pour présider la cérémonie à l’occasion de la commémoration de la fête de l’Evacuation.

Au carré des martyrs, le chef de l’Etat a salué le drapeau au son de l’hymne national, avant de passer en revue un détachement des trois armées qui lui rendait les honneurs.

Il a, ensuite, déposé une gerbe de fleurs au pied du mémorial des martyrs et récité la Fatiha à leur mémoire.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), du chef du gouvernement, ainsi que des ministre de la Défense nationale et de l’Intérieur, du gouverneur de Bizerte et du maire de Bizerte.

Le chef de l’Etat reçoit des anciens combattants

A l’occasion de cette commémoration, le président de la République Kais Saied a reçu, hier, au palais de Carthage, des anciens combattants qui ont défendu la patrie avec dévouement et contribué à l’évacuation du dernier soldat français.

Cette rencontre a été l’occasion de remémorer des chapitres de l’histoire de la Tunisie, notamment celle en relation avec la lutte contre la colonisation française et la bataille de l’évacuation de Bizerte, indique un communiqué de la présidence.

Ont pris part à cette rencontre, le commandant retraité Hassen Ben Fraj Chelbi, Khemaïes Ben Abdallah Jemiî, Rchid Dhaouedi, Gaddour Ben Yachret et Laïd Ben Salem Ouertetani.

Commentaires:

Commentez...