Le chef de la police municipale à Sbeitla placé en garde à vue

Le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de Kasserine a ordonné, HIER mardi 13 octobre de placer en garde à vue le chef du poste de police municipale à Sbeïtla après son interrogatoire sur la mort d’un citoyen, suite à la démolition de son kiosque anarchique à journaux.

Selon le porte-parole de cette juridiction Riadh Nouioui, une enquête a été ouverte pour  » meurtre prémédité.  » Le corps de la victime a été transféré à l’hôpital régional de Kasserine pour autopsie », a-t-il ajouté.

Plusieurs limogeages ont été annoncés en conséquence du tragique incident survenu à l’aube de ce mardi 13 octobre 2020, durant lequel une citoyen est décédé suite à la démolition d’un kiosque anarchique par les équipes de la municipalité de Sbeitla alors qu’il y dormait.

La présidence du gouvernement a annoncé le limogeage du gouverneur de Kasserine et du délégué de Sbeitla. Il a également été décidé de limoger le chef du district de sécurité nationale et le chef du poste de police municipal de Sbeitla.

Une enquête a été ouverte sur les circonstances de l’incident, et l’opinion publique sera informée de ses résultats le plus tôt possible, ajoute la Kasbah.

Notons que suite à cette tragédie, la tension est monté d’un cran à Sbeitla, où des manifestations violentes ont éclaté. Les manifestants ont d’ailleurs incendié un véhicule des services municipaux. Plusieurs routes ont été également fermées et bloquées par les protestataires.

Commentaires:

Commentez...