Moody’s confirme la note de la Tunisie à B2 avec « perspectives négatives »

Moody’s a annoncé, ce mercredi 7 octobre 2020, avoir confirmé la notation d’émetteur « B2 » de la Tunisie et a changé les perspectives en négatives.

L’agence de ratings a également, confirmé la notation « B2 », de la Banque centrale de Tunisie et a changé les perspectives en « négatives », sachant que la BCT est légalement, responsable des paiements sur toutes les créances émises pour le compte du gouvernement. Ceci conclut la revue de déclassement initiée le 17 avril 2020.

Le 17 avril dernier, Moody’s avait en effet annoncé, le placement de la notation tunisienne (B2) sous revue à la baisse. La période de revue s’est concentré sur l’évaluation de la capacité des autorités Tunisiennes à gérer le choc économique sans précèdent lié à la Covid-19, dans un contexte marqué par des pressions économiques, financières et sociales.

Moody’s a déclaré aujourd’hui que « la confirmation de la notation B2 reflète la résilience au niveau des réserves de change observée depuis l’ouverture de la revue, ce qui constitue un filet de sécurité pour les remboursements des crédits extérieurs arrivant à échéance au cours de l’année prochaine ».

L’agence de notation a estimé que la mise en place d’un nouveau gouvernement technocratique en septembre, soutient l’évaluation de Moody’s selon laquelle les institutions et la gouvernance tunisiennes contribueront à la continuité des politiques, ce qui se traduira probablement, par la mise en œuvre de réformes fiscales et économiques à moyen terme, dans le cadre d’un nouveau programme du FMI.

Moody’s a déclaré que les perspectives négatives reflétaient les défis économiques, financiers, sociaux et politiques auxquels le gouvernement est confronté, dans la mise en œuvre de l’assainissement fiscal et des réformes structurelles nécessaires pour obtenir un soutien officiel et maintenir des options de financement fiables, alors que les risques de refinancement prévalent avant les prochaines échéances des euro-obligations.

Commentaires:

Commentez...