Kasserine compte les trois délégations les plus pauvres en Tunisie


10 ans après la révolution, la cartographie de la pauvreté n’a pas trop changé en Tunisie, les mêmes régions de l’intérieur du pays accusent les taux de pauvreté les plus élevés.

C’est en tout ce que ressort du nouveau rapport sur la carte de la pauvreté publié ce mercredi 23 septembre par l’Institut National de la Statistique en collaboration avec la Banque Mondiale.

La concentration de personnes pauvres est principalement observée dans les régions non côtières du Centre et du Nord de la Tunisie. Les trois délégations qui enregistrent les taux de pauvreté les plus importants sont Hassi El Frid, Djedeliane et El Ayoun, toutes situées à Thala.

Les délégations autour de Tunis, en particulier d’El Menzah, La Goulette et l’Ariana Ville comptent parmi les délégations les moins pauvres en Tunisie.

Constitué de quatre gouvernorats (Tunis, Ariana, Ben Arous et Manouba) et de 48 délégations, le Grand Tunis est la région la plus nantie de la Tunisie dans laquelle le taux de pauvreté moyen au niveau des délégations est de 6,1 et ne dépasse pas 15,2 %, souligne le rapport qui présente le taux de pauvreté dans les 264 délégations tunisiennes.

Les délégations les plus pauvres sont Tebourba (15,2 %), El Battane (14,5 %), et Kalaat El Andalous (12,5 %). Les délégations El Menzah (0,2 %), La Goulette (1,1 %), et L’Ariana Ville (1,3 %) sont celles qui ont les taux de pauvreté les plus bas de la région, rapporte l’agence TAP.

Commentaires:

Commentez...