Abdelkrim Harouni : « Abbou qui voulait nous écarter est parti, et nous on est toujours là ! »

Le président du Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha, Abdelkrim Harouni, a déclaré que l’ancien ministre en charge de la fonction publique et de la lutte contre la corruption, Mohamed Abbou, souhaitait utiliser les appareils de l’Etat pour cibler Ennahdha.

Invité ce vendredi 4 septembre 2020 sur shems fm, il a poursuivi ajoutant que Abbou cherchait à utiliser les appareils de l’Etat pour viser le mouvement Ennahdha et l’écarter de la scène politique.

Selon ses dires, Abbou a tenté de contrecarrer le gouvernement de Habib Jemli, en s’alliant avec le Mouvement Echaab et Tahia Tounes pour passer au gouvernement du Président.

« Maintenant, lui il est parti et Ennahdha est resté », a-t-il ajouté.

Le responsable nahdhaoui a noté qu’Attayar et le mouvement Echaab voulaient exclure le mouvement Ennahdha du pouvoir, mais se sont finalement exclus eux-mêmes et sont retournés dans l’opposition.

« Ces partis se sont avérés non démocratiques », a-t-il conclu.

Commentaires: