Pas de fermeture des frontières ni de retour au confinement général, selon Gargah

Malgré la multiplication du nombre des cas confirmés de coronavirus en Tunisie, les mesures adoptées en mars dernier pour limiter la propagation de la pandémie ne seront pas de nouveau appliquées.

Taher Gargah, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, a mis en garde contre l’augmentation « alarmante » du nombre de cas Covid-19 en Tunisie, dénonçant le laxisme et l’indifférence face à cette situation.

« Après Gabès, Tataouine, Le Kef, Tunis, Kairouan et Sousse sont aussi des régions avec un nombre de cas en hausse, et c’est pour cela qu’il faut être prudent », a déclaré Gargah lors d’un intervention sur Express fm.

Toutefois, hors de question d’adopter des mesures drastiques selon le responsable.

« Il n’est pas question de fermer les frontières ou de de réinstaurer le confinement général. Cette question n’est pas discutée », a-t-il ajouté, qui souligne la nécessité d’apprendre à ‘vivre’ avec la pandémie. « Objectivement et scientifiquement, ce virus nous accompagnera pendant des années et sa férocité n’a jusque là pas changé. »

Concernant la rentrée scolaire et universitaire, Gargah a rappelé qu’il existe un comité multisectoriel qui étudie la question et, que selon la situation épidémiologique actuelle, il n’y aura pas de retard.

« Mais cela reste tributaire de l’évolution de la situation dans le pays en général, car certaines zones peuvent être fermées temporairement, comme dans le cas d’El Hamma ».

Commentaires: