Tunisie : Les prix du carburant vont-ils continuer à baisser ?

Les prix du carburant devraient faire l’objet, ce lundi 10 août 2020, d’un nouvel ajustement de la part du ministère de l’Énergie, des Mines et de la Transition énergétique.

Une nouvelle tarification devrait être annoncée, rapporte la radio Mosaique fm, mais la décision de maintenir les prix du carburants, de les réduire ou de les augmenter, sera annoncée en fonction de ce qu’aura décidé le comité technique chargé de contrôler et de suivre les prix de vente des produits pétroliers sachant que le taux maximum d’ajustement par augmentation ou diminution est de 1,5% ou le maintien des mêmes prix.

La dernière décision du ministère des énergies, des mines et des énergies renouvelables concernant l’ajustement les prix du carburant remonte au 7 juillet dernier comme c’est le cas chaque mois.

Le 7 juillet dernier, il s’agissait de la quatrième baisse consécutive après celles des mois d’avril, mai et juin. L’essence sans plomb avait connu une baisse de 30 millimes à1945 millimes le litre ; le Gasoil sans souffre avait baissé de 25 millimes à 1725 millimes ; et le Gasoil avait baissé de 20 millimes à 1490 millimes.

Le 15 mai, Mongi Marzouk avait assuré que la réduction du prix du carburant se poursuivra au cours des prochains mois et rappelé que la révision est basée sur le prix des dérivés et non du brut.

Il signalait également que si le prix du baril continuait à être inférieur à 40 dollars, les prix du carburant continueraient à être révisés à la baisse.

Rappelons que le ministre des Finances, Nizar Yaiche, annonçait, le 26 mars dernier, la mise en place d’un nouveau mécanisme pour fixer le prix des carburant à la pompe. Ce mécanisme obéit à ceux utilisés dans de nombreux pays à savoir qu’il devrait reposer sur les cours du baril qui se répercutent ainsi sur le prix des carburants.

Ce nouvel ajustement intervient en application de l’arrêté des ministres de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique et des Finances du 31 mars 2020. Cet arrêté introduit un ajustement des prix des carburants chaque mois conformément aux règles relatives au mécanisme d’ajustement automatique.

L’ajustement mensuel du prix de vente au public ne peut excéder le taux de 1,5% du prix de vente en vigueur depuis le dernier ajustement que ce soit à la hausse ou à la baisse, prévoit l’arrêté.

Commentaires:

Commentez...