20 migrants tunisiens fuient un centre d’isolement médical en Italie

Vingt migrants tunisiens ont fui, hier vendredi 24 juillet, le centre Cara di Restinco, où ils passaient la quarantaine après avoir débarqué, clandestinement, sur la côte italienne.

Plusieurs médias italiens affirment que parmi les fugitifs, aucun homme n’a été testé positif au coronavirus. Au départ, 30 ont tenté de s’échapper, mais certains ont été retrouvés quelques minutes après.

« Le risque que cela se produise était aux yeux de tous, une bombe sociale et sanitaire qui devait et pouvait être contenue par des mesures que le gouvernement était manifestement incapable de mettre en œuvre. Il s’agit d’un risque de mettre en danger la santé dans un moment très délicat, comme celui de la reprise du tourisme », a dénoncé dans ce sens, un député italien.

La migrantion clandestine vers les côtes italiennes bat son plein. Ces deux derniers mois, plusieurs milliers de Tunisiens sont parvenus à franchir illicitement les frontières marmites des deux pays pour retrouver l’Italie.

La ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, a annoncé qu’elle effectuera une visite officielle en Tunisie la semaine prochaine pour évoquer la question de l’immigration. « Je serai en Tunisie la semaine prochaine pour rencontrer le président de la République, Kais Saied et le ministre de l’Intérieur Hichem Mechichi », a-t-elle annoncé, mercredi 22 juillet 2020, devant les députés du parlement italien.

Commentaires: