Les députés du PDL occupent de nouveau le podium de l’ARP

CP : Tunigate

En prévision de l’ouverture à la plénière de ce mardi 21 juillet 2020, les députés du Parti destourien libre (PDL) ont, de nouveau, occupé le podium de l’Assemblée des Représentants du Peuple en signe de protestation contre les agissements du président du parlement Rached Ghannouchi.

En effet, en dépit du chaos qui s’est emparé du parlement sur fond de leur sit-in, les députés du PDL conduits par Abir Moussi ont décidé de bloquer encore fois les travaux du parlement.

Ils dénoncent notamment la « mauvaise gestion » du parlement et l’implication du chef du cabinet de Ghannouchi, Habib Khedher dans les affaires politiques et réglementaires du parlement.

La Commission parlementaire du règlement intérieur, de l’immunité, des lois parlementaires et des lois électorales à l’Assemblée des représentants du peuple a décidé d’instituer l’interdiction de monter sur le podium de la présidence durant les séances plénières.

Le ministère public a autorisé, lundi, la police judiciaire à entrer dans la salle des séances plénières à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), au Bardo, pour dresser un constat sur le sit-in observé par les députés du Parti destourien libre (PDL) et l’entrave aux travaux du parlement, a déclaré, à l’agence TAP, des députés des différents groupes parlementaires, les journalistes n’ayant pas pu accéder à la salle des plénières.

Un climat chaotique et agité a régné dans l’enceinte du parlement, après l’intervention de la police judiciaire dans la salle des plénières. Une intervention dénoncée par les députés PDL, comme l’indique la transmission en direct des événements diffusé par Abir Moussi, présidente du PDL.

Le président de la République Kais Saied qui a tenu à affirmer que « ce qui se passe actuellement au parlement ne peut pas se poursuivre » s’est dit en possession de « mécanismes constitutionnels déjà prêts pour être activés », en vue de mettre fin à cette situation.

Commentaires:

Commentez...