Echaâb répond à Ghannouchi : « Ce n’est pas à toi de décider »

Comme prévu, le président du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi a appelé implicitement à faire écarter le mouvement du Peuple (Echaab) du gouvernement pour assurer une stabilité gouvernementale.

Exprimée par le député Khaled Krichi, la réaction d’Echaab n’a pas tardé. Dans ce sens, le parti affirme que seul le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh pourrait apporter des modifications à son équipe, et que Rached Ghannouchi n’a pas à s’ingérer dans ces affaires.

S’exprimant sur les ondes de Shems FM, Krichi a souligné le fait que « le mouvement Echâab ne quittera pas le gouvernement. » « Il n’y a que le chef du gouvernement qui décide si on reste dans le gouvernement ou pas, et non le mouvement Ennahdha. »

Et de juger d’immorale, la position de Rached Ghannouchi, qui a, la veille, sévèrement critiqué les choix du mouvement Echaab, mais aussi ceux de Tahya Tounes à l’issue de la plénière consacré à la discussion de la motion refusant toute ingérence étrangère en Libye.

Après une trêve politique imposée par la crise du coronavirus, un grand conflit éclate au cœur de la scène politique mettant en péril la stabilité gouvernementale. Dernièrement, le mouvement Ennahdha a refusé de signer le « document de la stabilité et de la solidarité », un document présenté comme étant un pas important pour moraliser la vie politique, bannir les tiraillements et les querelles et garantir plus d’harmonie entre les membres de la coalition.

Mais pour Ennahdha, le conflit est bien plus profond, et ne pourrait pas être résolu par une simple signature de ce document, il s’agit d’un gap qui s’est emparé de la coalition gouvernementale. 

Commentaires: