Crise du coronavirus : Tunisair, lâchée par l’Etat ?

Les dernières déclarations du ministre du Transport, bien qu’elles soient d’une grande importance, sont passées inaperçues. Pourtant il annonce explicitement les intentions de l’Etat quant au lourd dossier du transporteur national Tunisair.

En effet, lors d’une dernière interview accordée à Al-Araby al Jadid, il a affirmé que l’Etat n’assurera aucun soutien financier et que Tunisair est appelée à compter sur ses ressources pour sortir de la crise et relancer son activité. «Nous avons demandé à Tunisair de s’appuyer sur ses propres capacités et moyens de sorte qu’elle puisse exploiter ses vols pour sortir de la crise » a-t-il martelé, pour dire en toute franchise, que l’Etat n’appuiera pas Tunisair dans cette crise.

Pourtant, même avant la crise du coronavirus, la compagnie nationale est d’ores et déjà confrontée à d’innombrables problèmes budgétaires. Les déclarations du ministre ne correspondent pas ainsi au plan de sauvetage mis en place par l’ancien gouvernement de Youssef Chahed qui a prévu dé débloquer des fonds pour restructurer la compagnie.

Les indicateurs d’activités, publiés, vendredi 29 mai 2020 par la compagnie aérienne nationale montrent que les revenus de Tunisair ont connu une baisse significative au cours du premier trimestre.

Ils se sont situés à 220,5 millions de dinars (MD), à la fin du premier trimestre 2020, en baisse de 28%, par rapport à 2019. Un fléchissement du notamment à la baisse du nombre d’heures de vol, passant de 917 heures (dont 184 d’heures de vol louées), à 544 heures, et à la régression du nombre de passagers transportés à 548 mille en mars 2020, contre 781 mille en mars 2019.

Tunisair a, de fait, été très impacté par la crise du coronavirus, le confinement et la fermeture des frontières. La compagnie nationale devrait faire face à des pertes estimées à 150 MD sur son chiffre d’affaires annuel total de 1500 MD, et ce durant les mois de mars et avril.

Le PDG de Tunisair avait fait savoir que le plan de restructuration de Tunisair demande la mobilisation de 1,3 milliard de dinars. Ce montant servira en priorité à renouveler la flotte de la compagnie par l’acquisition de nouveaux appareils, et des équipements terrestres qui doivent être renouvelés. L’Etat ne peut, cependant, pas répondre à cette requête faute de moyens, a-il assuré.

Commentaires: