Epinglés à cause des cours particuliers, des établissements scolaires privés passibles de fermeture

Bien que la fin de l’année scolaire ait été décrétée, sauf pour les élèves candidats au baccalauréat), certains établissements scolaire privés continuent leurs activités. Il s’agit en fait de cours de rattrapage ou des cours particuliers, qui ont fait réagir le ministère de l’Education.

Le ministère s’oppose, en effet, à l’ouverture des établissements scolaires privés alors que le confinement est en vigueur et que la fin de l’année scolaire a été décidée pour préserver la santé des élèves. Il annonce ainsi, « qu’il n’hésitera pas à infliger les sanctions administratives nécessaires contre les établissements d’enseignement privés qui offrent des séances de rattrapage et des cours particuliers »

Dans ce communiqué publié sur sa page Facebook, ce mercredi 20 mai 2020, le ministère précise qu’il se réserve le droit de prendre toutes les mesures juridiques nécessaires afin de mettre fin à ce genre d’activité conformément aux dispositions du code pénal ainsi qu’aux dispositions de la circulaire gouvernementale n°9/ 2020 relative au couvre feu et aux mesures du confinement ciblé.

Il signale aussi que « les sanctions peuvent aller de la suspension provisoire des activités jusqu’à la suspension définitive, évoquant le caractère illégal des cours particuliers et des séances de rattrapage qui constituent « une violation aux dispositions du décret gouvernemental n°156/2020 du 22 mars 2020 et du décret gouvernemental n°208/2020 du 02 mai 2020 relatif aux mesures du confinement ciblé ».

Dans son communiqué, le ministère invite également les parents à ne pas envoyer leurs enfants pour assister à ces cours particuliers qui peuvent mettre leur sécurité en danger.

Commentaires: