Non-respect du confinement et violation du couvre-feu : 4262 procès-verbaux dressés

Auditionnée ce mardi 19 mai 2020 à l’Assemblée des représentants du peuple afin de s’exprimer sur le fonctionnement de la justice en période de confinement, la ministre de la Justice, Thouraya Jeribi a indiqué qu’au moins 10 mille affaires ont été suivies à distance.

Après la suspension des activités dans les tribunaux, le 16 mars dernier, quelque 10 mille usagers de la justice ont pu bénéficié, en 15 jours, du service mis en place pour le suivi des affaires à distance.

La ministre a souligné que son département a veillé durant la période de confinement sanitaire à respecter la stratégie nationale de lutte contre la propagation du coronavirus, précisant que des mesures préventives de base ont été appliquées à tous les agents dans les tribunaux et aux justiciables, outre l’ouverture de guichets uniques répondant aux exigences de distanciation physique.

Aucun cas de contamination dans les prisons

Thouraya Jeribi a annoncé qu’aucun cas de contamination par le coronavirus n’a été enregistré dans les prisons tunisiennes pour rappeler que la Direction générale des prisons et de la rééducation a mis en place plusieurs mesures dont la restriction des visites aux parloirs, la limitation des couffins, la désinfection des lieux et l’aménagement d’espaces pour l’isolement en cas de suspicion de contamination par le coronavirus.

La ministre a ajouté que les prisons tunisiennes ont contribué à la fabrication de masques barrières à travers l’aménagement de 12 ateliers de confection employant près de 131 prisonniers.

4262 procès-verbaux

Pour ce qui concerne les dossiers pris en charge par le ministère public dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, la ministre a indiqué que 4262 procès-verbaux ont été saisis par le parquet.

Il s’agit de 1438 procès-verbaux dressés pour non respect du confinement sanitaire et 2552 pour non respect des dispositions du couvre feu et 124 pour violence contre des femmes et des enfants.

5354 détenus ont bénéficié d’amnistie et de libération conditionnelle

Par ailleurs, la ministre de la Justice a révélé que 5354 détenus ont bénéficié d’amnistie et de libération conditionnelle afin de réduire le surpeuplement dans les prisons tunisiennes. Elle a indiqué que 2795 prisonniers ont bénéficié d’amnisties spéciales alors que 2559 ont été libérés conditionnellement.

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et sa propagation, le ministère de la justice a également autorisé la mise en place de 180 taxiphones à travers les établissements pénitenciers de la République pour réduire le nombre de visites et le contact direct avec les visiteurs.

Les travaux ont enregistré jusque là une progression de 80%, ajoute-t-elle, soulignant la volonté de son département à améliorer les conditions de vie des détenus. Elle a cité, dans ce sens, l’exemple de la hausse du coût du repas quotidien des prisonniers passant de 2,1 à 6 dinars.

Commentaires: