Tunisie – Coronavirus : Elyes Fakhfakh annonce des mesures de soutien aux médias

Le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a présidé, ce mercredi 6 mai 2020, au palais du gouvernement à la Kasbah un conseil ministériel restreint consacré au secteur des médias et aux moyens de soutenir les entreprises médiatiques durant cette crise sanitaire liée au Covid-19.

En marge de ce conseil ministériel, plusieurs mesures exceptionnelles ont été prises afin d’accompagner les institutions médiatiques face aux répercussions de la crise sanitaire.

Le chef du gouvernement a d’ailleurs assuré que le gouvernement entend soutenir les secteurs les plus touchés par cette crise, y compris le secteur des médias, afin de préserver ses recettes publicitaires et d’aider les journaux papier à continuer de publier pendant cette période de confinement.

Il a également souligné que l’accompagnement des institutions médiatiques afin de surmonter les répercussions de cette crise s’inscrit dans le contexte du renforcement de leurs capacités de gouvernance et de transition digitale, compte tenu du rôle central des médias dans la consolidation de la démocratie et de la liberté d’expression.

Le Conseil a approuvé ce qui suit :

* L’État prendra ainsi en charge 50% des frais de diffusion des chaînes de radio et de télévision privées pour l’année 2020, à condition qu’elles s’engagent à payer ces frais dans les délais légaux tout en leur accordant la possibilité de payer les frais du premier trimestre de l’année en cours dans un délai n’excédant pas le 30 juin 2020.

* L’État fera l’acquisition d’abonnements dans les versions électroniques des journaux par l’État et les structures publiques pour une valeur de 1,2 million de dinars.

* L’Etat a décidé de créer un fonds de participation auprès de la présidence du gouvernement, d’une valeur de 5 millions de dinars, pour soutenir l’effort de communication de l’Etat dans les campagnes de sensibilisation.

* L’Etat réservera une partie de son budget à hauteur de 5 millions de dinars pour financer le programme de réhabilitation du secteur et l’accompagner dans la transition numérique.

Commentaires: