Déconfinement ciblé dès lundi prochain : Où sont les masques et les tests rapides ?

Le ministre de la Santé avait pourtant annoncé que la Tunisie aura besoin de 30 millions de masques durant la prochaine période pour entamer sa stratégie de déconfinement. Actuellement à quelques jours de cette phase de déconfinement, la Tunisie peine à démarrer sa production locale dont le premier lot a été entaché d’irrégularités et même de soupçons de corruption.

En effet, si la Tunisie s’apprête à sortir progressivement du confinement, pour l’instant et au vu des dernières informations, les équipements médicaux nécessaires pour ce faire ne sont pas encore prêts. Ni les tests rapides ni les masques de protection ne sont actuellement disponibles en quantités suffisantes à part quelques équipements reçus sous forme de dons.

Le chef du gouvernement avait annoncé lors de sa dernière apparition médiatique que la capacité de production de toutes les unités s’élève à seulement 1,5 millions de masques par semaine, et que la Tunisie avait besoin de 30 millions de masques seulement durant la première période. Mais jusque-là aucun indice montrant la capacité de la production nationale d’assurer ces quantités à terme.

Le premier lot de production de deux millions de bavettes réutilisables a été voué à l’échec en raison de soupçons de corruption et d’irrégularités commises notamment par le ministre de l’Industrie, selon le rapport d’inspection ordonné par le ministre chargé de la fonction publique et de la lutte contre la corruption. La Tunisie s’orientera-t-elle à l’importation ? En tout cas pour le moment ces équipements médicaux sont devenus rares au vu de la forte demande mondiale.

Il faut rappeler dans ce contexte que la Tunisie n’a pas encore reçu sa commande de 200 mille tests de dépistage rapide. C’est en tout cas ce qu’avait confirmé un membre du Comité scientifique de lutte contre le Coronavirus au ministère de la Santé. La même source a qu’il est peu probable d’être en mesure de disposer de la totalité cette quantité à l’heure actuelle en raison de la pénurie de ces tests rapides sur le marché international en raison de sa forte demande par les pays touchés ».

Commentaires:

Commentez...