Djerba : Le rapatriement de 3000 bloqués tourne à la confusion et à l’affrontement

CP : Mosaique fm

Trois mille personnes devraient, en toute logique, quitter, à partir de ce vendredi 23 avril 2020, l’île de Djerba où ils étaient confinés depuis des semaines. Ils ont été rassemblées dans trois stades, dans les délégations d’Ajim, Midoun et Houmt Souk, où ils ont été soumis à une enquête sanitaire avant de pouvoir être évacués.

Or, là où le bât blesse, c’est la situation de confusion générale qui règne à l’heure où ces 3000 personnes attendent de regagner leur domicile. En plus de la lenteur des opérations de contrôle sanitaire, les bus mobilisés pour assurer le retour des bloqués étaient en nombre très insuffisant.

En effet, après avoir signé des engagements et croyant qu’ils allaient rentrer chez eux, beaucoup ont appris qu’ils seront transférés vers des centres de confinement obligatoire. Des sources de la société régionale du transport ont assuré à la radio Mosaique fm que les bus sont prêts pour le début du rapatriement mais qu’il n’y en a qu’une vingtaine à l’heure où une telle opération de rapatriement en demande une centaine.

Tout cela a fait que des affrontements éclatent à Midoun entre des personnes bloquées et des agents de sécurité après qu’un groupe ait tenté de quitter l’île via la chaussée romaine. Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour tenter de disperser le groupe.

Il est à noter que les personnes bloquées sur l’île de Djerba ont organisé une série de protestations pour exiger qu’ils soient autorisés à rentrer chez eux, face à la difficulté de leurs conditions financières et sociales.

Commentaires:

Commentez...