Propagation du coronavirus : Qu’en sera-t-il du pèlerinage de la Ghriba ?

La Tunisie poursuit, comme une centaine d’autres pays à travers le monde, sa guerre contre la propagation du coronavirus sur son sol. Opérations de dépistage, désinfection de lieux publics, campagnes de sensibilisation et autres, toutes les mesures ont été prises pour éviter un passage au stade III qui correspond à une large propagation de ce virus.

Pour le moment, comme le confirment les autorités, il n’y a rien à craindre, d’autant plus qu’il n’existe pas encore de foyers de coronavirus sur le sol tunisien. Mais en dépit de cette situation, plusieurs événements culturels, sociaux, sportifs et économiques ont été annulés ou reportés en Tunisie en prévision contre cette éventuelle propagation de ce virus.

Mais tout le monde semble avoir oublié que comme chaque année, la Tunisie s’apprête à accueillir, au mois de mai prochain, des milliers de pèlerins juifs à l’occasion du pèlerinage de la Ghriba à Djerba. En effet, l’année dernière ils étaient près de 5000 visiteurs qui ont participé au pèlerinage à la synagogue de la Ghriba organisé du 22 au 23 mai 2019. Cette année, cette occasion religieuse sera-t-elle perturbée en raison de la conjoncture sanitaire internationale et nationale marquée par la propagation de ce virus? Le pèlerinage juif sera-t-il maintenu ?

Il faut noter que la majorité des pèlerins juifs qui participent chaque année au pèlerinage de la Ghriba viennent d’Europe qui connait actuellement une situation extrêmement difficile liée à une propagation à grande échelle de ce virus dans certains pays comme l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne.

Dans ce même contexte d’organisation d’occasion religieuses, les autorités saoudiennes avaient annoncé la suspension temporaire de l’entrée sur leurs terres aux fins de la Omra, à titre exceptionnel, pour empêcher l’entrée du coronavirus dans le pays. Selon l’Agence de presse saoudienne, le Royaume a également décidé de suspendre l’entrée sur ses terres avec des visas touristiques pour les personnes en provenance de pays où le virus s’est propagé.

L’Arabie saoudite a confirmé que ces procédures sont temporaires et soumises à une évaluation continue par les autorités compétentes.

 

Commentaires:

Commentez...