Les lauréats de l’ATB Innovation Challenge

Mercredi 4 mars 2020, cinq lauréats ont été couronnés par le jury d’ATB Innovation Challenge lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Laico.

Pour cette 12ème édition de l’ATB Challenge, le concours a récompensé l’originalité des projets sur trois secteurs d’activité : « ATB Innovation & Challenge est aujourd’hui plus qu’un événement. Nous œuvrons pour que les acteurs économiques innovent, sortent des moules préétablis, inventent de nouveaux modèles, créent de nouveaux besoins », a déclaré Ahmed Rjiba, DG de l’ATB.

La compétition du cru 2020 a été remportée par Mohamed Yacine Zayene, fondateur de Intro pour la catégorie Sciences et Technologies et le trio Sami Gharbi, Seif Bennia et Anis Bsila, fondateurs de Glow Symphony. Des prix de consolation ont été accordés à Amel Fartouna, Amani Channoufi, promotrice d’Artesto et Mohamed Louhichi, fondateur de Chabeb.

Le prix Business et l’Initiative Entrepreneuriale n’a pas été décerné faute de projets qui soient à la mesure des exigences de l’ATB Innovation Challenge.

« Nous avons reçu 558 candidatures. Pour chacune des trois catégories : la Culture, les Arts Numériques et les Humanités, les Sciences et les Technologies ainsi que le business et l’Initiative Entrepreneuriale, la sélection s’est principalement basée sur l’originalité et la créativité », a noté Hechmi Alaya, président du jury.

Les nouveautés de cette édition se traduisent notamment par l’incubation des nominés chez l’incubateur Afkar. Ces derniers ont pu bénéficier de 60 heures d’accompagnement sur 6 semaines. Ce qui leur a surtout permis de structurer leurs projets. La sélection a également intégré une deuxième phase durant laquelle 9 candidats présélectionnés ont été invités à pitcher. Aussi, les prix octroyés par les lauréats ont doublé pour atteindre 20.000 DT.

Mohamed Yacine, le lauréat de la catégorie Sciences et Technologies a toujours rêvé de faire le tour du monde. Il a trouvé la solution, une application en réalité virtuelle qui permet d’explorer le monde et de partager des moments d’évasion avec sa communauté. Son business model se base sur les recettes publicitaires. Le projet est en cours de développement de la maquette de l’application. Mais, une chose est sûre, il rêve grand et vaste « pourquoi ne pas dépasser Facebook » a-t-il lancé.

Sami, Seif et Anis, les lauréats de la catégorie Culture sont un trio de musiciens amateurs qui se sont hissés au rang de promoteurs culturels. Ils ont une faculté d’adaptation aux spectacles pour se structurer même en quintette. D’ailleurs, ils se projettent d’ores et déjà dans un grand orchestre.

Amel Fartouna, peintre de son état, a pour sa part obtenu le prix de consolation dans la catégorie Art.

Ameni Channoufi, fort convaincue que c’est la petite enfance qui forge l’avenir, a conçu un site web et une application dédiée aux enfants de 3 à 11 ans. Il s’agit de contenus pédagogiques élaborés par des spécialistes destinés à détecter et à remédier aux problèmes des enfants qui ont des troubles comportementaux. Un projet qui lui a valu le prix de consolation dans la catégorie Sciences et Technologies.

Mohamed Louhichi, fondateur du projet « Chabeb » a également obtenu le prix consolation dans les Technologies et les Sciences.

Commentaires: