Que fait Habib Khedher dans les négociations sur la formation du gouvernement...

Que fait Habib Khedher dans les négociations sur la formation du gouvernement ?

Par -
CP : ARP

Le chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh a annoncé, hier, qu’afin d’achever le processus de formation du gouvernement dans les meilleures conditions, il a été décidé de reporter l’annonce de la composition pour aujourd’hui samedi à 18h. Une annonce qui intervient suite à une réunion de dernière minute avec le président du parti Ennahdha Rached Ghannouchi.

Une réunion qui a en effet, convaincu Elyes Fakhfakh de reporter l’annonce de son gouvernement et de poursuivre les concertations. Cette entrevue décisive s’est déroulée sous le dôme de l’Assemblée des Représentants du Peuple (Arp) et non pas à Dar Dhiafa, lieu habituel des négociations portant sur ce processus entravé.

D’ailleurs la page Facebook officielle de l’Arp a annoncé cette réunion tout en soulignant la qualité du président du parlement Rached Ghannouchi qui a conduit cette réunion en présence de Habib Khedher, chef de cabinet de Rached Ghannouchi. Or, il est clair pour tout le monde que ce dernier a négocié au non de son parti Ennahdha et non pas au nom du parlement, car, légalement, le parlement n’intervient pas dans ce processus et se contente de voter pour ou contre le gouvernement.

Ce qui est intriguant également, c’est la participation de Habib Khedher dans cette réunion qui a porté uniquement sur le bras de fer engagé entre Ennahdha et Elyes Fakhfakh au sujet de la formation du gouvernement. Que fait le chef du cabinet du président de l’Arp dans ces négociations? Et quel est son rapport avec le processus de formation du gouvernement?

Il est clair qu’à travers ces messages et ces opérations de communication, le chef du parti Ennahdha vise à monter à Elyes Fakhfakh, mais aussi à toute la classe politique qu’il tient toujours les commandes du jeu.

La colère est évidente au sein du mouvement Ennahdha et le conseil de la Choura du parti islamiste qui doit se concerter sur les choix d’Elyes Fakhfakh concernant la formation du prochain gouvernement n’a pas beaucoup d’options.

Ennahdha n’accepte pas le fait qu’Elyes Fakhfakh n’ait pas respecté le poids parlementaire d’Ennahdha avec seulement cinq ministères attribués.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo