« Coronaphobie » : Il refuse de réparer la parabole d’une famille asiatique installée à la Soukra

Illustration

Le coronavirus appelé plus récemment par l’Organisation Mondiale de la Santé Covid-19 continue de faire des victimes, notamment en Chine, où on compte plus de 1380 morts et 63.851 personnes atteintes.

En Tunisie, même si aucun cas de coronavirus n’a été recensé, une partie de la population est tombée dans le piège de l’hystérie et de la phobie, et la première victime n’est autre que la communauté asiatique installée en Tunisie.

En effet, les membres de cette communauté se trouvent souvent confrontés à des actes de stigmatisation et de racisme, en liaison avec la propagation de ce virus.

C’est dans ce sens que nous relayons l’histoire d’un réparateur de parabole, qui a refusé la demande d’une famille coréenne installée à la Soukra dans le gouvernorat de l’Ariana pour être dépannée.

L’individu en question a en effet refusé de réparer la parabole, antenne de télévision en forme de parabole servant à capter des signaux par satellite, de cette famille tombée en panne par crainte d’être contaminé par ce virus. Pourtant, il s’agit d’une famille coréenne qui n’a aucun lien avec la propagation de ce virus en Chine.

Même si l’histoire pourrait être insolite ou même drôle, elle cache en elle des formes de racisme exercées contre cette communauté. Ces formes de racisme se manifestent notamment sur les réseaux sociaux où un nombre grandissant d’insultes, d’humiliations, d’actes discriminatoires, de violences même à l’égard de personnes perçues comme asiatiques sont enregistrés.

D’ailleurs, sous le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus, des milliers de témoignages d’Asiatiques victimes de racisme décomplexé défilent sur la Toile depuis plusieurs jours.

L’ambassadeur de Chine en Tunisie, Wang Weinbin a reçu mercredi 12 février 2020, le chef du gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, Youssef Chahed à ce sujet. Chahed a exprimé ses condoléances et son soutien à l’ambassadeur et, à travers lui, au gouvernement chinois et à son peuple dans la lutte contre le coronavirus.

Chahed s’est dit convaincu que la Chine finira par contrôler et vaincre cette épidémie, soulignant que la Tunisie tient à faire tout son possible pour soutenir la Chine dans la lutte contre ce virus.

Commentaires: