Palmiers à Tunis et banlieues : Pourquoi en être arrivés là ?

Palmiers à Tunis et banlieues : Pourquoi en être arrivés là ?

Par -

Au cours de l’été, plusieurs palmiers ont été brûlés dans les stations du Tgm et ailleurs, notamment à Carthage.

L’hécatombe se poursuit encore pour stopper la propagation de ce terrible charançon rouge qui a fait des ravages en Tunisie.

Un cordon sanitaire semble avoir été enfin établi mais les pertes sont énormes et difficilement remplaçables.

Les experts avaient pourtant prévenu de l’imminence et de la dangerosité de cette véritable épidémie qui a emporté un grand nombre des palmiers ornementaux du Grand Tunis.

Que faire désormais pour faire en sorte que ces scènes de désolation ne se reproduisent plus ? Comment exorciser la menace et sortir de cette spirale destructrice ?

Il est clair que des actions doivent être entreprises dans le cadre d’une protection de la nature et de l’environnement qui à l’image de son symbole, le fennec Labib, semble aujourd’hui en panne sèche alors que dominent les stériles palabres politiciennes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo