Tunisie : La production de phosphate à 3,8 millions de tonnes en 2019

« La Tunisie devrait produire 4 millions de tonnes de phosphates pour un objectif de 6 millions en 2019« , lançait il y a un mois le ministre de l’industrie et des PME, Slim Feriani, estimant alors que la production de phosphates pourrait franchir le seuil des 4 millions de tonnes cette année, qualifiant ce chiffre de « record » par rapport à la production entre 2011 et 2018 alors que l’objectif pour l’année 2019 avait été fixé à 6 millions de tonnes.

La production de phosphate a atteint, de janvier à novembre 2019, près de 3,5 millions de tonnes, selon le directeur général de la Compagnie de phosphate de Gafsa (CPG), Ali Khemiri, cité par l’agence TAP, précisant qu’elle atteindra cette année 3,8 millions de tonnes contre 2,8 millions de tonnes en 2018.

« La CPG pourrait réaliser le niveau de production enregistré en 2010, soit 8 millions de tonnes, si la stabilité sociale dans le bassin minier retourne à la normale, en mettant fin aux obstacles extérieurs (demandes d’emploi, coupures d’eau et des voies ferrées…), émettant l’espoir de voir le nouveau gouvernement assurer la stabilité et renforcer les exportations », a-t-il lancé.

En 2010, le secteur des phosphates employait près de 9000 personnes pour une production supérieure à 8 millions de tonnes de phosphate brut. En 2018, alors que l’effectif a plus que triplé (il est passé à près de 30.000), la production a été divisée par trois, à 3,4 millions de tonnes.

Slim Feriani, le ministre de l’Industrie et de l’Energie, déclarait en mars dernier que la baisse de la production de phosphate depuis 2010 avait entraîné une perte de marchés d’environ 1 milliard de dollars par an. Près de trois milliards de dinars annuellement.

Aujourd’hui, avec une production de près de 4 millions de tonnes, la Tunisie peut s’estimer heureuse avait déclaré Slim Feriani même si le pays reste loin des objectifs fixés.

Commentaires: