Jemli dit non à la réduction du nombre des ministères

Jemli dit non à la réduction du nombre des ministères

Par -
Habib Jomli

Le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, poursuit ses concertations autour de la formation du nouveau gouvernement. Actuellement il est en train d’examiner les curriculum vitae (CV) des candidats proposées par les partis politiques et de fixer la composition du prochain gouvernement.

Dans une déclaration à l’Agence TAP, une source de son équipe précise que « Jemli a réaffirmé que les candidats aux postes ministériels seront choisis sur la base des critères de la compétence et de l’intégrité ».

Leur désignation doit également faire l’objet d’un consensus de la part des différents acteurs politiques, ajoute la même source, relevant que Habib Jemli va maintenir le nombre actuel de ministères. « Il n’y aura donc pas question d’un gouvernement réduit », a-t-elle précisé.

Les ministères régaliens, à savoir les ministères de l’Intérieur, de la Justice, de la Défense et des Affaires étrangères seront confiés à des personnalités indépendantes, non partisanes. Pour les ministères techniques, à l’instar des Finances, de l’Industrie et de l’Energie, ils seront dirigés par des compétences nationales, d’après la même source.

Mardi, le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, a assuré qu’il va œuvrer pour la neutralité des ministères de souveraineté et que les concertations autour de la formation du nouveau gouvernement « progressent de façon notable ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo