Une société britannique condamnée à payer 19,3 millions de dollars pour un pot-de-vin en Tunisie

Métro léger de Tunis

La société britannique ALSTOM été condamnée ce lundi 25 novembre à une amende de 15 millions de livres sterling, soit 19,3 millions de dollars, après avoir été accusée dans le cadre d’une affaire de versement d’un pot-de-vin pour remporter un contrat de construction du métro de Tunis.

Selon le média Boolmberg, la filiale britannique de la compagnie de chemin de fer française a été condamnée par un juge de Londres après avoir été reconnue coupable de corruption. La condamnation découle d’un versement de 2,4 millions d’euros (2,6 millions d’euros) à une société écran canadienne, qui s’est avéré être un front pour une entreprise contrôlée par le beau-frère du président déchu du pays, Zine El Abidine Ben Ali, qui n’est autre que Belhassan Trabelsi.

En réponse, Alstom a souligné que l’amende était liée à des événements survenus il y a 15 ans.  » Le groupe Alstom a connu d’importants changements », a déclaré la société dans un communiqué. « Alstom s’est engagé à être une entreprise leader en matière d’éthique et de conformité, non seulement en France mais également à l’international », a-t-on réagi.

Commentaires:

Commentez...