Participation au gouvernement : Achaâb et Attayar posent de nouvelles conditions

Le Mouvement du Peuple (Achaâb) et le Courant Démocratique (Attayar) se disent toujours concernés par les concertations autour de la formation du gouvernement, en dépit de l’accord qui a eu lieu entre Ennahdha et Qalb Tounes ayant conduit Rached Ghannouchi à la tête du Parlement.

Ghazi Chaouachi député du Courant Démocratique a affirmé ce vendredi 15 novembre 2019 que son parti reste concerné par la formation du gouvernement et en prendre part, s’il n’inclut pas le parti de Nabil Karoui.

Pour sa part, le secrétaire général du mouvement Achaab, Zouheir Maghzaoui a affirmé également que son parti est prédisposé à participer à la nouvelle formation politique mais pas avant de dévoiler le nom du prochain chef du gouvernement, ainsi que son programme et les autres partis qui vont être représentés dans ce gouvernement.

Au début des négociations, pour participer au gouvernement, le Courant Politique avait exigé trois portefeuilles ministériels, à savoir l’Intérieur, la Justice et les Grandes réformes et un chef du gouvernement indépendant. Des conditions jugées inacceptables par le parti Ennahdha qui s’est ouvert sur alliance contre-nature avec Qalb Tounes.

Le conseil de la Choura avait validé une liste de noms pour cette candidature. Rached Ghannouchi, qui devra trancher et annoncer le nom retenu, ce vendredi 15 novembre, au président de la République. Parmi les noms retenus, on peut citer Mongi Marzouk, Ridha ben Mosbeh, Habib Kchaou, Marouane Abassi, Fadhel Abdelkafi et Habib Jemli.

Commentaires:

Commentez...