76% des Tunisiens affirment avoir perdu confiance en les députés

Illustration ARP

57,7% des Tunisiens tiennent compte dans le choix du futur président de la République des critères de la loyauté, la confiance et le respect de la loi. C’est en tout ce que ressort d’une étude présenté par les organisations « Avocats sans frontières », et AlBawsala et le Forum Tunisiens pour les Droits économiques et sociaux (FTDES).

Toujours selon cette étude, 66,5% des répondants affirment l’impératif de fixer des objectifs clairs relatifs à la Justice transitionnelle dans les programmes électoraux des partis politiques qui gouverneront le pays après les élections de 2019.

D’autre part, l’étude fait observer que soixante-seize pour cent des personnes interviewées affirment avoir perdu confiance en les députés.

La majorité des répondants, 82,7%, appellent à révéler l’identité des auteurs de violation des droits humains et 70,1% d’entre eux estiment que la réconciliation nationale doit réunir toutes les conditions nécessaires au processus de la justice transitionnelle, rapporte l’agence TAP.

Commentaires:

Commentez...