Zbidi appelle Chahed à la démission

Illustration

Le chef du gouvernement avait pourtant tendu la main à Abdelkarim Zbidi, son ministre de la Défense pour rassembler la famille démocratique et centriste, mais au vu des réactions de ce dernier, le conflit entre les deux hommes serait encore plus profond.

Abdekarim Zbidi, arrivé 4e au premier tour de la présidentielle anticipée, a appelé le chef du gouvernement, Youssef Chahed, 5e dans la course pour la magistrature suprême, à la démission.

Réagissant lundi sur son compte facebook à l’appel du chef du gouvernement à « sauver la Tunisie » lancé après les résultats du premier tour, Zbidi, qui occupe au sein du cabinet le poste de ministre de la défense nationale, a estimé que « celui qui est à l’origine de l’aggravation de la situation économique et la détérioration des conditions de vie de citoyens, la destruction de la vie politique et partisane, fait partie du problème et ne peut pas faire partie de la solution et que les principes de la démocratie l’obligent à reconnaître son échec et sa responsabilité et à se démettre de ses fonctions ».

Zbidi a indiqué accepter les résultats des urnes et respecter la volonté des électeurs, malgré sa « réserve sur de nombreuses infractions de certains candidats ».
D’autre part, il a appelé à la libération de Nabil Karoui « afin assurer l’égalité des chances entre les candidats », faisant valoir que « des élections qui ne garantissent pas ces deux principes sont discréditées et constituent une violation flagrante des dispositions de la Constitution. »

Il y a quelques jours, le chef du gouvernement, Youssef Chahed avait lancé un appel, principalement au candidat Abdelkarim Zbidi, en vue de rassembler la famille démocrate et instaurer un équilibre au sein du Parlement.

Commentaires: