Les fournils du bon vieux temps

Les fournils du bon vieux temps

Par -

Tout le monde a la nostalgie des boulangeries de nos quartiers.

Elles étaient en général adossées à un four et produisaient donc leur propre pain.

Quant au four du quartier, toutes les familles y apportaient le pain qui était préparé à la maison.

Ces fours acceptaient aussi toutes les spécialités culinaires familiales qui pouvaient aller de la « koucha allouche » à la « sinia » de baklawa.

On allait chez le « kaouache » dans la proximité absolue et on achetait son pain à côté chez le « khabbez ».

Métiers qui ont beaucoup changé aujourd’hui et dont la mémoire se décline avec les noms de Hchaichi, Bagbag ou les frères Mokhtar.

 

H.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo