Rejet des amendements de la loi électorale : « BCE règle ses comptes »,...

Rejet des amendements de la loi électorale : « BCE règle ses comptes », selon Hamma Hammami

Par -

Le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami, estime qu’en refusant de signer la promulgation de la loi électorale, le président de la République ne fait que régler ses comptes.

« Il s’agit d’un règlement de compte relatif à son différend avec la Kasbah », a-t-il déclaré, ce samedi 20 juillet, sur les ondes de Mosaique fm, en réaction à l’annonce officielle faite par le conseiller politique auprès de la présidence de la République, Noureddine Ben Ticha.

Selon Ben Ticha, « le président de la République n’a pas promulgué la loi électorale parce qu’il rejette la logique de l’exclusion et celle de signer des amendements taillés sur mesure pour certaines parties ».

Hamma Hammami, estime que la non-ratification de la loi électorale par Béji Caid Essebsi n’est nullement motivée par la protection de l’intérêt général ni par son rejet de la logique de l’exclusion. Il ne s’agit que d’un règlement de compte, selon lui.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo