Patrimoine : Il était une fois la Nationale

Patrimoine : Il était une fois la Nationale

Par -

Hier, les terroristes de Daech ont commis un attentat en plein centre de Tunis et fait une victime parmi les forces de l’ordre.

Cet attentat indigne s’est déroulé non loin d’un des immeubles les plus emblématiques de la capitale. Il s’agit de la Nationale, un édifice se trouvant dans un carrefour stratégique du centre de Tunis.

Que dire de l’immeuble La Nationale, du nom de la compagnie d’assurances qui en fut a promotrice, sinon qu’il constitue une rupture dans le paysage immobilier de Tunis ?

Bâti après la Deuxième guerre mondiale, déployant ses façades sur deux rues, cet immeuble se trouve entre la rue Gamal Abdenasser et l’avenue de France.

Il fut construit après un immense chantier, probablement le plus grand qu’avait connu le Tunis de l’époque.

D’un style qu évoque à la fois les architectes de la reconstruction et l’Art Déco, cet immeuble rompt avec les constructions antérieures.

Plus massif, ce bâtiment d’angle se dissocie par sa structure puissante des autres édifices tout en évoquant le Colisée.

Orné d’arcades et présentant une galerie marchande, la Nationale se trouve de fait en plein cœur de Tunis dans un carrefour privilégié.

Plusieurs commerces et institutions se trouvaient dans les parages à l’instar du Centre culturel américain, du Café Le Carthage ou du chemisier Abbés Agha.

Un jardin agrémenté d’un bassin célèbre pour ses tortues et ses poissons rouges se trouve au milieu de l’édifice et a longtemps constitué un repère pour les enfants de la ville.

Jadis habité par des familles de notables, l’immeuble accueille de nos jours des bureaux qui s’y sont établis depuis la fin des années 1980.

Entre la Cathédrale de Tunis et la porte Bab Bhar, cet immeuble reste incontournable et fait partie de la mémoire de la capitale.

C’est non loin de cet édifice que les terroristes de Daech ont attaqué hier, faisant une victime parmi les forces de l’ordre.

En effet, l’immeuble La Nationale est englobé dans l’îlot qui va de l’ambassade de France à la rue Charles de Gaulle, rue au coin de laquelle se trouvait le véhicule de la patrouille visée par le lâche attentat terroriste.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo