Bébés décédés : Une décision politique derrière la censure des émissions, selon...

Bébés décédés : Une décision politique derrière la censure des émissions, selon le SNJT

Par -

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) s’est déclaré « choqué par la décision de suspendre une partie de l’émission « Les quatre vérité » qui devait être diffusée sur la chaîne Elhiwar Ettounsi hier soir ». La partie censurée porte sur l’affaire des bébés décédés à l’hôpital La Rabta.

Le syndicat a estimé qu’il s’agit d’un précédent dangereux qui porte atteinte et touche aux acquis de la révolution en matière de liberté d’expression et de la presse, et qui signifie le retour de la tyrannie et l’utilisation du pouvoir judiciaire par le pouvoir exécutif.

Le syndicat a également dénoncé l’interdiction de la rediffusion de l’émission 50/50 diffusée sur la chaîne Carthage+, bien qu’il n’existe aucun dossier judiciaire à cet effet.

Elle a souligné que cette décision ne représente que la façade d’une décision politique et soulève des doutes sur les véritables causes de la catastrophe du décès de nourrissons.

Dans ce sens, le SNJT a appelé tous les journalistes et les institutions médiatiques à assurer leur rôle « naturel » en éclairant l’opinion publique dans le respect des lois et de l’éthique de la profession.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo