L’ambassade du Japon répond à Fayçel Tebini : « L’enseignant japonais n’a pas d’immunité »

En réponse aux déclarations de Fayçel Tebini, l’ambassade du Japon a tenu à répondre et à clarifier les données avancées par le député.

Ce dernier a indiqué, lors de la séance plénière consacrée au budget du ministère de l’Éducation, qu’au Japon, l’enseignant a presque les mêmes privilèges qu’un ministre et bénéficie de l’immunité.

L’ambassade du Japon a répondu, ce lundi 3 décembre 2018, par le biais d’une source citée par Shems fm, que les privilèges, salaires et immunité dont le député tunisien a parlé n’existent pas.

Il a expliqué qu’au Japon, les privilèges et les salaires varient d’une ville à l’autre et que le salaire d’un enseignant débutant est d’environ 1500 dollars, ce qui représente un salaire ordinaire par rapport à d’autres professions.

Commentaires: